logo Le Temps
Le Temps a 20 ans

03Ecologie

— (21 mai - 17 juin)

Changements climatiques, disparition massive d’espèces, destructions d’habitats naturels et pollutions en tout genre… La vie sur notre planète est mise à rude épreuve. Cette crise globale doit nous pousser à changer nos modes de vie et de production.

Le tableau est sombre, et la crise durable. Malgré l'émergence de mouvements écologistes dès les années 1960, la tragique dégradation de nos milieux de vie n'a pas pu être arrêtée. Actuellement, l’humanité consomme en sept mois toutes les ressources que la Terre peut produire en un an, et ce «jour du dépassement de la Terre» survient chaque année plus tôt.

Face à ce constat, la tentation peut être forte de baisser les bras. Ce serait impardonnable. Car l’écologie est aussi un formidable vecteur d’optimisme. Que ce soit dans la société civile ou au niveau des institutions, les initiatives fourmillent, qui visent à produire de la nourriture, à nous déplacer ou à consommer de manière plus respectueuse de l’environnement. Nouvelles énergies, agroécologie, protection ou restauration des aires naturelles, réflexions sur des modes de vie plus sobres sont autant de promesses.

Pendant un mois, nous allons braquer nos projecteurs sur les plus grands défis environnementaux actuels et sur les personnes qui se battent pour les relever, que ce soit à l'étranger ou en Suisse. Penser globalement, agir localement: «Le Temps» entend mettre cette maxime en pratique. Parce que l'inaction, désormais, n'est plus une option acceptable.

  • Pourquoi boit-on toujours
    de l’eau en bouteille?

    EL’eau en bouteille coûte jusqu’à 500 fois plus cher que l’eau du robinet et a un coût écologique 1000 fois plus élevé. Et pourtant, chaque Suisse en consomme près de 130 litres par an.

  • Homo plasticus

    L’essor de l’industrie chimique au début du XXe siècle marque le début de ce que certains appellent le «plasticocène», l’ère du plastique.

    La Terre digère mal les cinq milliards de tonnes de plastiques que l'Homme a jetées dans la nature. Scientifiques, entrepreneurs ou simples citoyens tentent d'apporter des solutions à cette crise.

      Lire le long format

  • Des questions
    qui nous concernent tous

    Des invités issus des mondes universitaire et politique nous alertent sur des thématiques environnementales qui leur tiennent à cœur.

    > Jean-Claude Domenjoz: Le numérique, espoir ou nouvelle menace pour la biosphère?
    > Raphaël Arlettaz: Prédateurs et biodiversité en Berne
    > Jean-Yves Pidoux: L'environnement, un enjeu local et global, médiatique et politique

  • Au pôle Sud,
    la débâcle s’accélère

    Manchots papous, île de Danko en Antarctique. © David Doubilet/Getty Images

    En vingt-cinq ans, l’Antarctique a perdu près de 3000 milliards de tonnes de glace, renforçant de 7,6 millimètres l’élévation du niveau des mers.

      Lire l'article

  • Des artistes
    au chevet de la planète

    Depuis les années 1970, les éco-artistes, artistes verts ou artivistes, s’emploient à sortir les débats sur la crise environnementale des cercles politiques, économiques et scientifiques.

      Lire l'article

  • Les Suisses face
    à l'obsolescence psychologique

    En partenariat responsables.ch, «Le Temps» a testé les connaissances des Romands dans le domaines des e-déchets, soit les déchets d'équipements électriques et électroniques.

  • Main basse
    sur la sardinelle sénégalaise

    Plus vite les porteurs de poissons font l’aller-retour jusqu’au port de déchargement 150 mètres plus haut, plus ils gagnent de quoi vivre. © Guillaume Collanges

    Autrefois abondantes, les ressources halieutiques au large du Sénégal se raréfient. En cause, une pêche anarchique et le développement des usines de farine de poissons.

      Lire l'article

  • Des drones
    pour sauver les faons

    Chaque année, des milliers de faons sont fauchés et mutilés par des machines agricoles.

  • Des personnalités
    qui s'engagent
    pour l'environnement

    Francia Marquez lauréate du Prix Goldmann 2018. © DR

    Cette semaine, «Le Temps» vous propose une série de portraits de personnalités internationales qui font bouger les lignes.

    > Le Robin des Bois de Bialowieza
    > D’or et de sang, le combat de Francia Marquez pour les terres des Afro-Colombiens
    > Kaveh Madani, la science de l’eau et l’amour de l’Iran
    > Guo Yongqi, un regard citoyen sur les usines chinoises
    > Evans Odula, cultivateur d’une écologie au service des pauvres

  • Dans les champs romands,
    la bataille des pesticides

    La Ville de Lausanne subventionne la réalisation de toitures végétalisées privées ou publiques depuis 2015. © Benoît Renevey

    Les agriculteurs sont de plus en plus montrés du doigt en raison de l’impact des produits phytosanitaires sur l’environnement. Mais la Suisse peut-elle vraiment se passer de ces produits?

      Lire l'article

  • La biodiversité
    se réfugie sur les toits

    La Ville de Lausanne subventionne la réalisation de toitures végétalisées privées ou publiques depuis 2015. © Benoît Renevey

    Les toitures végétalisées fleurissent dans les centres urbains. Mais la verdure ne rime pas toujours avec écologie.

      Lire l'article

  • «Il nous faudra
    une révolution culturelle»

    Illustration: Popy Matigot pour Le Temps

    Comment réinventer nos manières de vivre dans un contexte de crise énergétique et climatique? Les réponses de David Holmgren, le pape australien de la permaculture.

      Lire l'article

  • Trop de viande
    dans les cantines suisses

    Un rapport de Greenpeace décrypte les directives alimentaires des dix plus grandes agglomérations du pays. Résultat: les menus servis aux collectivités publiques contiennent toujours trop de viande et de produits laitiers.

      Lire l'article

  • Les zones villas,
    nouvelles frontières du combat
    pour la biodiversité

    La députée PDC Christina Meissner dans son jardin de Vernier. © Eddy Mottaz/Le Temps

    Avec leurs pelouses tondues à ras et leurs haies de thuyas, les banlieues pavillonnaires ressemblent à des déserts écologiques. Mais elles peuvent aussi se transformer en paradis.

      Lire l'article

  • «Le Temps» lance un prix de start-up durables

    Cette nouvelle récompense, appelée Prix SUD, a pour but donner de la visibilité à de jeunes entreprises qui améliorent nos modes de production ou de consommation.

      Lire l'article

  • Protéger le climat,
    ça paie

    Des éoliennes près de Neubrandenburg, Allemagne du Nord, 23 mai 2018. © FILIP SINGER/EPA

    Selon une étude publiée dans «Nature», l’économie mondiale profiterait largement d’une limitation du réchauffement climatique à 1,5 °C.

      Lire l'article

  • Comment réussir
    son potager urbain?

    En ville, les potagers n’en finissent pas de fleurir. En cultivant ses légumes, «Le Temps» n’échappe pas à la tendance. Nos conseils pour réussir votre potager urbain

  • L’Institut Vavilov,
    temple de la biodiversité

    La plus ancienne banque de semences du monde a fait des petits. Non loin de Lyon, un jardin conservatoire cultive un savant mélange de variétés françaises et russes.

      Lire l'article

  • Ecologique,
    la voiture électrique?

    Illustration: Laurent Bazart pour Le Temps.

    Les constructeurs automobiles vantent les avantages de leurs modèles «zéro émission». Pourtant, ce mode de propulsion est loin d’être propre.

      Lire l'article

  • L’agriculture urbaine bourgeonne
    en Suisse romande

    Sur la terrasse du «Temps», notre collaboratrice Sylvie Logean en plein travail. © Yves Leresche pour Le Temps

    «Le Temps» a installé un potager sur son toit-terrasse, afin de promouvoir l’approvisionnement local et la nature en ville. Une action qui s’inscrit dans une tendance globale.

      Lire l'article

  • Journaliste responsable du dossier au Temps
    Pascaline Minet @pascalineminet Cheffe rubrique Sciences Ex @RFI, @RTS, @maglarecherche Intérêt marqué pour l'environnement, l'agriculture, l'alimentation, les femmes dans les sciences